L’Irritateur

Accueil > Menu > Midi Libre

Midi Libre

mercredi 12 novembre 2008

"Boris Vian, c’est un vieux copain. On est désolé d’avoir tellement laissé les relations se distendre. Mais c’est une folle joie de tomber sur lui un soir de fête sans crier gare. Là on voit comment il a évolué, de tout ce temps. Et en fait , on est resté proches, on a encore mille choses à se dire.

Soit, en 1994, parvenus, comme nous le sommes, au dernier spasme aigre de désillusions, ça en devient presque loufoque ; et Vian est un vieux pote de cette sorte, qu’on reconnaît de loin, lutin provocateur à qui la pirouette sert de ponctuation gracieuse aux idées. Un créateur montpelliérain, Christian Ortuno, qui est tombé dans cette poésie quand il était plus jeune, vient de puiser dans le fabuleux répertoire aux 500 chansons de l’existentialiste drille.

L’entreprise de Christian Ortuno est des plus surprenante et heureuse. Ce jeune homme rompu à l’art du pastiche, a monté un spectacle à l’échelle toute retenue du Café-théâtre Le Doyen à Montpellier.

Son idée a été, non seulement d’interpréter lui-même Vian, mais surtout d’imiter Boris Vian et ceux qui l’ont précédemment interprété (ou auraient pu le faire en dignes fils spirituels comme Couture ou Renaud). Le résultat est délicatement chaleureux. Un magnétisme émotionnel très réel émane de ce garçon".

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.